Projet de conservation volontaire

LA COOPÉRATIVE TERRA-BOIS LANCE UN PROJET DE CONSERVATION VOLONTAIRE DANS LES RÉGIONS DES LAURENTIDES, DE LANAUDIÈRE ET DE L’OUTAOUAIS

Dans un souci de promouvoir la conservation et la mise en valeur de nos ressources naturelles, la Coopérative Terra-Bois, avec le soutien financier de la Fondation de la Faune du Québec, lance un projet visant à assurer la conservation volontaire de milieux humides forestiers retrouvés sur terres privés dans les régions des Laurentides, de Lanaudière et de l’Outaouais.Marais

Pourquoi protéger les milieux humides ?

Au Québec, près de la moitié des espèces animales fréquentent et utilisent les milieux humides. De plus, il a été démontré qu’ils servent d’habitat à près de 50 % des espèces végétales menacées, vulnérables ou susceptibles d’être ainsi désignées. La perturbation et la destruction des milieux humides affectent grandement ces populations fauniques et floristiques et peuvent même causer leur disparition. De plus, ces milieux naturels remplissent une multitude de rôles écologiques. En voici quelques-uns :

  • Ils filtrent l’eau ce qui diminue les coûts pour le traitement de l’eau potable;
  • Ils stabilisent les sols, limitant ainsi l’érosion causée par l’eau et le vent;
  • Ils atténuent les risques d’inondations en accumulant l’eau de ruissellement;
  • Ils représentent des éléments paysagers d’intérêt.
 Les étapes….

La première étape à franchir en vue d’assurer la protection d’un milieu humide est bien sûr un accord de la part du propriétaire. Ensuite, les secteurs à protéger sont déterminés et cartographiés et une visite terrain est effectuée par un professionnel afin de caractériser le milieu humide. Les résultats des inventaires sont ensuite présentés à l’intérieur du « Cahier du propriétaire ». Ce cahier vous appartient. Vous pouvez également le mettre à jour à l’aide des observations effectuées lors de vos sorties sur le terrain!

En retour, le propriétaire doit s’engager à conserver son milieu par la signature d’une déclaration d’intention. Cet engagement n’a aucune valeur juridique. Il s’agit d’une entente qui repose sur l’honneur. À l’intérieur de cette déclaration, différents principes et recommandations, permettant d’assurer la pérennité du milieu humide, sont présentés.

Votre participation peut changer les choses !

Il existe au Québec, 130 000 propriétaires de forêt privée et plus de 35 700 producteurs forestiers. Ces personnes sont détentrices d’une forte proportion de notre patrimoine naturel. Ainsi, lorsque vous entamez une démarche de conservation volontaire, vous favorisez la conservation d’éléments écologiques d’intérêts pour la collectivité et les générations futures.

Pour toutes informations concernant le projet :

Madame Anne Keough, biologiste
Coopérative Terra-Bois
Tél.: 450-562-3223 #249
anne.keough@multiressource.qc.ca

Maladie-de-Lyme-une-maladie-sous-diagnostiquee

Maladie de Lyme

La maladie de Lyme gagne du terrain au Québec. Cette maladie est causée par une bactérie qui peut être transmise à l’homme par la piqûre d’une tique à pattes noires (ou tique du chevreuil) infectée.

TiqueLes gens qui pratiquent des activités en forêt y sont plus exposés, surtout dans le sud du Québec, où cette tique est plus abondante.

Des campagnes de sensibilisation pour informer les citoyens des précautions à prendre pour éviter de contracter cette maladie ont débuté et nous vous invitons à consulter le site du ministère de la Santé afin d’obtenir plus de détails sur la maladie de Lyme et sur les moyens de s’en protéger.

Source : Bulletin entre les branches de la Fondation de la faune du Québec

Mai, mois de l’arbre et des forêts

logo-haut-gaucheAu Québec, la population souligne le Mois de l’arbre et des forêts afin de démontrer son attachement à cette richesse collective. C’est également pour se rappeler que cette même population appartient à un peuple dont l’histoire est intimement liée à la forêt et que cette ressource renouvelable est toujours essentielle pour le développement économique et social du Québec. Pour toutes ces raisons, nous célébrons la forêt pendant un mois entier.

Au cours du mois de mai, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs et ses partenaires organisent diverses activités pour démontrer à la population toute la portée de cette richesse naturelle et la lui faire découvrir. Le Mois de l’arbre et des forêts contribue ainsi à nous faire réaliser l’importance de cette ressource dans toutes les sphères de notre vie quotidienne, que ce soit par notre travail, nos loisirs ou encore par l’utilisation des milliers de produits dérivés de l’arbre. La forêt québécoise, en plus d’être riche, diversifiée et en santé, est créatrice d’emplois par les nombreuses retombées qu’elle génère.

Au Québec, durant ce Mois de l’arbre et des forêts, nous prenons conscience de l’importance de notre ressource forestière, nous nous sentons concernés par la forêt et la célébrons.

Source : MFFP